L'INSCRIPTION A L'ÉCOLE SE FAIT À TOUT MOMENT DE L'ANNÉE

ICI POUR S'INSCRIRE AUX COURS D'ASTROLOGIE KARMIQUE DE LAURENCE LARZUL

mercredi 14 avril 2021

L'ALCHIMIE, UNE AUTRE VOIE POUR COMPRENDRE NOTRE TRADITION OCCIDENTALE

 L'ALCHIMIE, UNE AUTRE VOIE POUR COMPRENDRE NOTRE TRADITION OCCIDENTALE

J'ai parlé précédemment "des sciences mères" dont l'alchimie fait aussi partie ceci constituant "le corpus" des sciences dites "ésotériques" reléguées dans "le secret" par l'Eglise catholique. Cette discipline n'en est pas moins à la base de notre authentique culture occidentale, loin de tout endoctrinement religieux, bien que la religion lui ait fait des emprunts.

 Il n'en reste pas moins que s'intéresser à ces disciplines est le moyen de "retourner aux sources" de notre culture, laquelle est riche et avait, depuis le début : une vocation d'élévation spirituelle dans notre approche et compréhension de LA RÉALITÉ. De la même façon, donc, ces disciplines induisent un autre regard sur le monde, mais aussi sur "notre héritage" signifié par Pluton en astrologie. 

J'avais déjà écrit un article pour aider à comprendre le véritable "chemin de l'évolution" loin du New age car véritablement enraciné et donc "ancré" dans notre passé et nous ramenant donc à nos véritables "racines spirituelles", car je rappelle qu'un "arbre de vie" ne peut croire sans être bien enraciné. L'ésotérisme chrétien s'en est nourri et j'avais écrit un article intitulé : "Pourquoi un astrologue accompli est nécessairement alchimiste" car s'il existe 2 voies, elles n'en convergent pas moins vers une même "unité" philosophique. Nourri d'alchimie, on comprend donc mieux pourquoi je parle de "défi karmique de transmutation" pour transformer "le plomb" c'est à dire "la difficulté" (d'ordre karmique concernant des "prises de conscience" qui n'avaient pas été faites) pour la transformer "en or" : c'est-à-dire en conscience plus éclairée.

Je suis d'une lignée plus "platonicienne" concernant "le monde des idées" de l'idéalisme plaçant "la lumière de l'Esprit" au delà du jeu de la matière. L'école alchimique peut être considérée comme plus "aristotélicienne" étudiant "la matière". La "cupidité" a davantage dévoyé l'alchimie devenue "chimie" toxique et destructrice. Mais l'Esprit reste "maître en la demeure" comme j'aime à le dire et ces poisons mêmes peuvent être transmutés par un Esprit "juste".

Quoi qu'il en soit, il me paraît important, à notre époque, de revenir à "ces fondamentaux" pour ne pas se laisser égarer par la science matérialiste actuelle et donc les propos de Buresteinas qui se consacre à la vulgarisation de l'alchimie me paraissent bienvenus pour renouer avec cette "compréhension" du monde et du réel face à l'endoctrinement "scientiste" de notre époque puisque la science a été dévoyée par la cupidité de certains.

 SATURNE = SATAN ?

J'ai renvoyé le public sur la chaîne d'Oleg de Normandie, mais étant ingénieur informatique, il est clair qu'il lui manque cet enseignement ésotérique, même s'il rectifie à juste titre notre histoire, concernant notamment les vrais constructeurs de cathédrales. Etre historien, ce n'est pas être "tenant de la science ésotérique" et il y a donc une compréhension des choses qu'il n'a pas. J'en veux pour preuve son apparentement de Saturne à Satan dont il parle dans une vidéo évoquant "les saturnales" des Romains.

Il lui manque donc clairement la discipline astrologique pour une compréhension plus "subtile" de Saturne qui, limitant l'ancien septenaire, nous parle effectivement du monde de la matière "limitant" nos vues spirituelles. Saturne concerne effectivement le plan de "la densité matérielle", là où "l'idée" platonicienne se concrétise. 

Là est bien l'enseignement platonicien, celui de "l'allegorie de la caverne" invitant à ne pas prendre les choses dites "sensibles" (appréhendables par les sens : tangible et visible, donc) pour la Vérité. 

Dans une vision de "descente de l'esprit divin", Saturne : concrétise, matérialise, l'Esprit. Mais sa source est au delà, au plan divin. Là où tout est lumière. Un auteur comme William Berton, dont j'ai souvent recommandé l'ouvrage sur "les couleurs" emprunte à cette tradition en nous parlant de "couleur matière" et de "couleur lumière"... Son site peut donc être "une entrée" en matière facile et simple sur ces sujets https://www.williamberton.fr/

En astrologie, nous savons qu'il existe des planètes dites "transsaturniennes" donc : au delà de l'ancienne limite de Saturne. On dit les avoir découvertes récemment, mais j'ai eu accès à d'autres sources qui nous montrent qu'elles étaient déjà connues des anciens. Mon ouvrage  "Comprendre la Lune Noire" procède de cette vision initiatique consistant à plonger dans nos profondeurs, nos obscurités "Lune Noire" pour les ramener à la surface, les conscientiser et donc : transmuter nos ténèbres en lumière. Et je parle volontiers et souvent "des ténèbres de l'inaccompli" supposant une conscience qui ne s'est pas encore ouverte à : la vraie Réalité, laquelle est "divine".

COMMENT DÉPASSER LA LIMITE IMPOSÉE PAR "LE GARDIEN DU SEUIL" ? 

Car oui, si Saturne est un "gardien du seuil" au plan spirituel, il se comprend mieux par ce "travail intérieur" de transmutation intime. J'ai fait remarquer dans mon ouvrage comme le symbole de la Lune Noire est une sorte de Saturne inversé. Cette notion "d'inversion" est celle que l'on trouve dans la carte du Pendu dans le Tarot et qui oblige, pour dépasser une difficulté à la spiritualiser et donc changer notre regard sur elle ! Abandonner nos anciens concepts "matérialistes" pour s'ouvrir à une conception plus "spirituelle" des choses.  C'est bien d'ailleurs l'enjeu de cette pandémie où l'on voit les gens "baillônés" par le masque, ce qui est en soit un symbole "Lune Noire" Nous parlant d'une "vérité" devenant néfaste PARCE QUE TUE ! Refoulée, cachée, alors oui : elle devient "noire", douloureuse, éprouvante, cruelle et mortelle...

C'est ce qui m'a fait souligner l'importance, dès l'annonce de cette pandémie, de : partager l'information vraie comme "lumière" pour éclairer ce plan. Et on voit clairement actuellement que ceux qui n'ont pas fait ce travail intérieur sont près à aller à l'abattoir et donc : mourir vacciné.

Ils sont incapables de dépasser ce Saturne "néfaste et criminel" d'un pouvoir devenu destructeur comme la conjonction Saturne-Pluton peut le supposer. Lorsqu'on est vraiment "spirituel", tout à l'inverse, on sait que : c'est la conscience de ces réalités qui doit être "transmutée". Sinon, oui, la Lune Noire nous parlera "d'une fatalité à laquelle on ne peut rien"... Nous laissant alors impuissant et victime du sort.

LE "VRAI" POUVOIR A ÉTÉ OCCULTÉ

Saturne incarne "le père fouettard" propre aux religions patriarcales. Le "transcender" exige par conséquent d'aller au delà de cette logique paternaliste, notamment en rendant au féminin son "vrai pouvoir" occulté par la Lune Noire, symbole d'une féminité sensible, mais souffrante, car "enlisée" dans ce plan matérialiste sur lequel l'homme a pris le pouvoir et qui le limite par conséquent.

Le "féminin" au-delà de toute vision "sexiste" concerne justement l'intériorité, l'intimité de l'être, son "enfant intérieur" que "la mère" protège et soigne. C'est avec cela qu'il convient de renouer.

Laissons donc la parole à Patrick Burensteinas suite à cette explication "astrologique" pour mieux comprendre. Il n'y a pas de véritable "spiritualité" qui ne s'ancre dans cette Tradition... 

Saturne ne laisse passer que "l'homme juste" devenu véritable "philosophe" c'est à dire apte à transformer toute épreuve en davantage de conscience. Ce qui a fait dire aux chrétiens "heureux sont les éprouvés" car ce faisant : ils ont reçu l'enseignement. 

La "magie" dans la langue des oiseaux veut dire : "l'âme agit", à condition qu'elle soit éclairée par la lumière de la conscience... C'est pourquoi l'axe des noeuds lunaires correspond à "la jonction" de l'orbite lunaire et le Soleil, la où "le sensible" vient informer la conscience divine (Soleil), tandis que "la lumière divine" permet de comprendre la souffrance du sensible. Tous les indications karmiques du thème visent à cela... : L'EVOLUTION. Et non pas le fait de "payer une faute". Cette idée de "payer" a justement été introduite par les religions patriarcales. Souvenons nous qu'elle faisait "payer des indulgences" pour vous permettre d'entrer au paradis. En ce sens, elles ont maintenu l'ignorance maintenant les âmes sous le joug de son autorité et permettant difficilement donc : de les dépasser ! Rappelons donc qu'il s'agit là d'un pouvoir "politique" parce que "temporel" et destiné à être : DÉPASSÉ ! C'est une des raisons du discrédit du pouvoir du Vatican qui est effectivement : souhaitable. Cela afin qu'il ne limite plus les consciences à : son pouvoir.

La Voie de la Tradition, fondée sur les anciennes "sciences naturelles" nous permet de préserver "notre nature" (humaine bien sûre) dans un monde devenu tout à fait artificiel et contre-nature tel que l'actuel "scientisme" voudrait l'imposer comme "futur". Pour l'ésotéricien conscient de l'âme fécondante de vie : c'est tout à fait impossible ! Détruire l'âme et détruire la vie sur terre, c'est du même ordre ! Et nous comprenons que ce n'est certainement pas la religion officielle établie qui va aider "au salut" puisque notre époque sait à présent que le Vatican est impliqué dans un pouvoir plus satanique que chrétien !

Tout le monde ne sera pas "maître alchimiste", mais tout le monde a une âme qui peut prier pour "recevoir la lumière". Basiquement, donc, c'est une autre façon de pouvoir se libérer pour de jeunes âmes... Rappelons nous la phrase du Christ : "Demandez et vous recevrez"... Prier c'est : DEMANDER "au plus grand", celui qui sait tout bien mieux que vous...

 UNE TERREUR PEUT ÊTRE NÉCESSAIRE À L'ÉVEIL

Je vois passer sur les réseaux des infos qui visent clairement à effrayer et plonger les âmes dans "la terreur" d'un cauchemar... Soyez conscient de cette finalité pour ne pas en être dupe. J'ai partagé la musique celtes de ce compositeur norvégien car elle me parait être le parfait "antidote vibratoire" à cette infestation. Dans une logique de "nettoyage" en effet, on voit clairement remonter "les scories" des traumas passés. Là est bien justement "la purification" à faire : les regarder partir ces "saletés" morales... Ceci est "le reliquat de l'ancien monde" en passe d'être "purgé".

Rapporté aux faits concrets, on peut mieux le comprendre par l'horreur qui a pu saisir certains membres de l'armée américaine venant libérer des enfants torturés et suppliciés. Oui, ils sont "trauma" par cette expérience, mais ils ont accepté de regarder ces horreurs en face pour nous, pour l'humanité, ce qui permet de parler réellement "d'abomination" pour mieux en libérer le monde ! Et ainsi : "nettoyer le marais". 

A la différence de cette armée, certains continuent de se "voiler la face" et certes, nul n'oblige à la contemplation de telles horreurs traumatisantes, mais déjà : prendre conscience que "ce mal" qui remonte vise un bien plus certain (à la différence de ceux qui voudraient faire croire qu'il n'existe ni bien ni mal) est un pas vers : la lucidité consciente, qu'exige la Lune Noire pour se "sublimer" et ainsi : transmuter "notre temps" en éternité. Saturne ne "dévorera plus les enfants", s'ils acceptent de grandir par cette épreuve.  C'est cela : prendre conscience de l"ombre du monde". 

Les plus conscients d'entre nous savent désormais qu'il n'y AUCUNE FATALITÉ, il y avait seulement "des secrets" bien gardés qui "minaient" notre avenir... Libérés de ses secrètes horreurs : alors un monde meilleur pourra enfin advenir. 

D'un point de vue philosophique, on comprend que cette épreuve est destinée à "réveiller" les consciences occidentales endormies par un excès de confort et en venant, de distraction en divertissement, à ne plus : se poser de question. Aggravant ainsi son "enlisement" dans la matière jusqu'à être parfaitement : déshumanisé. Il faut donc prendre cette pandémie comme "un passage nécessaire" au salut de l'âme...

On comprendra donc, je l'espère, qu'inscrit dans cette longue tradition, mon enseignement est bien plus "gnostique" à proprement parler qu'il ne parle du seul karma comme le voit l'Inde. Un gnostique répond comme le fait C.G. Jung lorsqu'on lui demandait s'il croyait en Dieu, il répondait : "je ne crois pas, je sais".





mardi 13 avril 2021

FORMATION ET FORMATAGE

C’est depuis ma jeunesse, je crois, que je me gausse quelque peu de tout ce qui se prétend être « intellectuel » dans le monde parisien. Pourquoi ? Parce que je pense qu’on a oublié que « l’intellect » est ce qui sert à comprendre et appréhender les grands mystères de ce monde. Or, ce que l’esprit « profane » contemporain appelle « intellectuel » est ni plus ni moins un « formatage » qui se réfère à de mêmes auteurs et livres d’auteurs ayant « pensé » ce monde ou élaboré "des théories". Seulement, voilà, de mon point de vue d’astrologue, à ceux-là, j’ai toujours l’impression qu’il manque quelque chose FAUTE d’avoir la connaissance traditionnelle de l’astrologie.

Dès le matin, je professe par audio aux élèves et le thème de ma discussion du jour a abouti à bien distinguer ce qui relève de « la formation », du « formatage des esprits » et j’ai donc redit mon point de vue sur la science actuelle « déconnectée » de ses sources traditionnelles.

Je vais essayer de faire court, bien qu’il soit plutôt dans ma nature de développer et d’approfondir, mais ici, il est question de résumer mes articles précédents concernant « une science devenue luciférienne ».

J’ai déjà dit, il me semble, que même le discours astrologique avait reçu cet endoctrinement matérialiste propre au XXème siècle. Les astrologues ont continué à tenir le discours propre à leur discipline, mais sous influence matérialiste de la société contemporaine, perdant par conséquent « les fondements » propres à cette « science mère » qui n’a jamais été « matérialiste » puisque ces scientifiques du passé avaient encore un « esprit traditionnel » qui leur faisait étudier « les correspondances » notamment entre le cosmos, le monde minéral, végétal, etc.


INDIENS KOGI ET PENSÉE ÉSOTÉRIQUE

J’avais déjà écrit un article pour dire à quel point les indiens Kogi de la Sierra Nevada étaient proches de « la pensée ésotérique » puisque selon eux, nous vivons « dans une grande pensée » qu’ils appellent « Aluna ». Eux non plus, donc, n’ont pas une pensée « matérialiste ». Pour eux la terre est un être vivant que l’homme « blesse » en venant par exemple creuser des tunnels dans les montagnes. De même, pour eux, l’or est « le sang » de la terre et il ne leur viendrait pas à l’idée d’en faire une monnaie d’échange. Voyez donc comme leur point de vue est éloigné de l’esprit contemporain et plus près « des sources » de la connaissance traditionnelle. Ils parlent « d’Aluna » là où nos anciens grecs parlaient de « logos ». C’est la même idée…

Une idée « spirituelle » et non pas « matérialiste » en réalité. Le regard de celui qui est formé à l’ésotérisme est donc tout à fait distinct de l’esprit matérialiste contemporain. Je rappelais donc que ce qui explique une grand part de mon regard critique sur la science actuelle, vient notamment du fait que j’ai rencontré très jeune la discipline astrologique. En effet, alors qu’il me fallait réviser mon bac, j’étais bien plus passionnée par mon apprentissage de l’astrologie auquel je consacrais mon temps bien plus qu’à mes études scolaires, lesquelles pourtant nécessaires pour entrer dans la vie active. Alors qu'a priori, l'étude de l'astrologie n'offrait aucun "débouché" en termes d'emploi rémunéré.

Ce qui explique aussi que je n’ai pas, bien que passionnée par l’humain, suivi une filière en « psychologie » me riant d’emblée des présupposés freudiens m’apparaissant dans tout leur ridicule depuis mon esprit déjà formé à l’astrologie ! Je n'avais pourtant pas encore lu Jung.

Ceci est très important à préciser car là où l’on voit partout condamnée l’astrologie comme « une vieille superstition » je dis que tout au contraire, c’est bien « cette formation de mon esprit » qui me permet de donner des cours d’épistémologie à certains esprits « formatés ».

Pour preuve de « ce formatage » relevant d’un « terrorisme intellectuel » j’avais parlé de cette anecdote où j’avais écouté un astrophysicien lors d’une émission radio a priori consacrée à sa discipline. Or, en une heure d’émission, il avait au moins passé une demi heure à dénigrer l’astrologie a priori « hors sujet ». Cela, pour finir par se vanter que, lui, gagnait très bien sa vie à calculer la trajectoire des satellites qu’il était supposé envoyer « dans le cosmos ». Il est clair que ce point de vue était foncièrement « matérialiste » car on peut dire qu’en filigrane, ce dont il se vantait surtout, c’était d’être mieux payé qu’un astrologue qui « tire le diable par la queue » au plan économique dans le monde contemporain.


GÉOCENTRISME OU BIEN HÉLIOCENTRISME ?

Il est vrai que certains astrologues se voudraient encore « scientifiques » (comme ils l’ont toujours été) mais n’ont pas les bons arguments car, eux-mêmes, ne sont pas bien « ancrés » dans cette connaissance traditionnelle et se font de ce fait facilement « désarçonner » par les arguments opposés. Lorsqu’on reproche par exemple à l’astrologie d’avoir encore des fondements « géocentriques » alors qu’il faudrait, selon la science actuelle, être « héliocentrique » c’est-à-dire prendre le soleil pour centre plutôt que la terre.

Ce n’est effectivement pas un postulat « rationnel » selon les dogmes matérialistes de la science actuelle. Mais est-ce une raison pour « disqualifier » l’astrologie tandis que les astrologues du passé ont toujours su distinguer ce qui relevait « des calculs » et d’une approche plus intuitive et symbolique ???? Non, il convient plutôt de revenir à ce présupposé de base propre à notre connaissance pour en étudier la raison ! Cela revient à faire preuve de respect, et non pas d'insulte à l'égard de cette "science mère".

Car c’est un fait que l’astrologie tient l’homme « pour le centre » de l’univers. Et alors ? Alors il convient plutôt d’en tirer des conclusions : philosophiques. Et on déplorera alors que le formatage des scientifiques contemporains n’est plus ni philosophique, ni psychologique comme a pu être l’approche d’un C.G Jung s’intéressant à : l’âme et la psyché. Et il convient donc de rappeler qu’une grande part de « l’histoire des sciences » a été écrite par ces esprits qui étaient VRAIMENT scientifiques car non « formatés » par le matérialisme actuel.


POUR EXEMPLE, J’EN RESTE DONC À JUNG

Comme déjà dit, de part ses échanges lors des rencontres d’Eranos avec des physiciens comme Wolfgang Pauli, il a influencé l’évolution scientifique. Et cela, peu le savent ! Ses concepts de « synchronicité » sont pourtant venus de son caractère « chercheur » où il a pu observer à quel point, de façon toute inconsciente, il obtenait le résultat voulu par son « présupposé » de départ.

Il a observé comme c’est son esprit conscient qui « induisait » un résultat, lui, produit par l’inconscient. Ceci lui a fait renoncer à toute approche « statistique » et lui a fait élaborer en science l’idée que : « le résultat de l’observation n’est pas indépendante de l’observateur » ! Il est bien là « le saut quantique » de la pensée scientifique !!!! Cette pensée scientifique, sinon, était convaincue d’être tout à fait « objective » car elle ignorait le jeu de l’inconscient et voyait le monde comme un simple « objet » à observer comme : extérieur à l’homme. La pensée « moderne » ayant intégré la vision plus « traditionnelle » conçoit : l’extérieur comme « une projection » de l’intérieur. L’homme, dès lors, devient partie prenante des choses extérieures qu’il observe et analyse. Et par là : on rend « son humanité » à la science.

Ayant intellectuellement fait le même « cheminement » par mon esprit lui aussi « chercheur », j’ai été, à l’époque, étonnée de voir que Jung avait fait les mêmes observations et tiré de mêmes conclusions que moi. J’avais moi aussi pu constater comme certaines de mes idées pouvaient paraître « validées ». Mais si j’y revenais un peu plus tard : je m’apercevais que c’était « une erreur » induite par une conclusion trop hâtive. J’ai donc très tôt inclus la dimension de l’inconscient dans mon approche rationnelle. Et il m’arrive de ce fait d’étudier mes propres erreurs d’inattention, comme la volonté de mon inconscient de me dire quelque chose !

 

LA DIFFÉRENCE AVEC LES PHYSICIENS SANS FORMATION ÉSOTÉRIQUE

Lorsque j’entends donc un physicien comme M. Guillemant émettre « des idées métaphysiques » sans avoir ce bagage ésotérique puisque ces idées ont été « récupérées » par la science dure, je ne peux que juger de leur fausseté, cela du point de vue « philosophique » induit par ma formation d’astrologue.

J’ai souvent dit qu'en effet, même en psychologie, l’on ne peut véritablement comprendre la pensée de C.G Jung en profondeur si l’on a pas soi-même : une formation ésotérique. Je vois qu’on « récupère » un Jung en psychologie avec un MBTI des plus douteux car c’est comme citer la phrase d’un auteur sans la resituer dans son contexte. Ce qui revient à : mélanger les torchons et les serviettes ! Et pour un esprit rigoureux comme le mien, c'est : du grand n'importe quoi !

Quant on comprend que « le formatage » du scientifique actuel, comme on l’a vu avec l’astrophysicien, consiste surtout à dénigrer l’origine de la science : on comprend mieux. On « formate » les esprits à se couper de leur racine scientifique pour les obliger à penser dans les termes de la connaissance actuelle faite d’équations et d’algoritmes ! Ce qui est à mes yeux un puissant « rétrecissement » de l’Esprit.

Nos scientifiques du passé, je le rappelle, étaient des « esprits universels » réunissant diverses compétences, comme je l’ai rappelé d’un Rabelais qui, pour exercer la médecine, se devait d’avoir une formation en astronomie-astrologie ! Et j’ai redit qu’alors, l’homme savant, savait encore rendre à césar ce qui lui revient et à Dieu ce qui lui revient. Ce qui veut dire qu’ils savaient faire « de savants calculs », mais aussi développer un point de vue plus intuitif fondé sur le symbole !

On comprendra, dès lors, que la formation des esprits d’alors étaient tout à fait différente du formatage contemporain. Là où un Guillemant rappelle que pour se dire « scientifique », on doit nier l’âme et donc son intuition. C’est à dire qu’on les « castre » de ce qui a toujours fait véritablement avancer la science à savoir : L’INTUITION ! Cela pour ne plus laisser la place qu’au : calcul... 

Longtemps que je déplore, donc, qu’on en fasse à présent « des rats de laboratoire » que les scientifiques du passé n’ont jamais été. J’avais rappelé comme un Newton tout en élaborant la théorie de la gravité était versé dans l’étude de l’Apocalypse. L’homme de science du passé, avait encore tout loisir de se laisser « déployer » son esprit pour résoudre des problèmes et bien souvent la résolution d’un problème complexe et « scientifique » leur est venue par rêve. 

Cela, je n’ai cessé de le souligner car justement : ces scientifiques là savaient encore utiliser la donnée « inconsciente » dans leur raisonnement conscient ! Beaucoup des concepts jungien lui sont aussi venus par rêve et si Jung n’a jamais professé sérieusement la réincarnation, il a évolué vers cette conscience en fin de vie à la suite de rêves. Ce qu’il a fait savoir dans sa biographie…


MÉDECIN MALGRÉ LUI ? OU BIEN « NOSTRADAMUS QUI S’IGNORE » ?

Récemment d’ailleurs, pour mieux pointer « le formatage » des médecins eux-mêmes, j’ai souligné la réflexion d’un Pr Raoult nous disant « je ne suis pas Nostradamus » (sous entendant : je n’ai pas la prétention de prédire l’avenir). Il semble que lui aussi ignore qu’il pourrait considérer Nostradamus comme « son ancêtre épidémiologue » puisqu’un Nostradamus était médecin. Et s’il est resté dans les mémoires, c’est bien pour : avoir enrayé la peste sévissant en son temps ! Cela, bien plus que pour ses centuries et prophéties, d’ailleurs… Si ces dernières nous sont restées, c’est bien parce que c’est en tant que médecin « efficace » en son temps, il a acquis une telle renommée.

Face à un physicien comme Guillemant, la tête pleine d’équation et de calculs algoritmiques, je prétends, oui, avoir des choses à lui apprendre en matière de « changement de ligne temporelle » car lui aussi me paraît (comme les new ageux) faire un galimatias des lieux communs actuels sans en avoir les sources véritables.

Et c’est bien ici que les esprits scientifiques actuels pèchent : le manque de formation psychologique ou philosophique, ce qui est le fruit, je le dis très clairement, d’un « formatage judéo-chrétien » ayant conduit à une séparation entre « croyance » et « connaissance ». On a pas appris véritablement, dans le christianisme catholique à : PHILOSOPHER. On devait « croire » et cela, selon « le dogme établi ». Or, quiconque sait encore penser et donc « philosopher » ne peut avoir qu’un œil critique sur ce dit « dogme établi ».

 

 POURQUOI LE BOUDDHISME EST PLUS "PHILOSOPHIQUE"

A cet égard d’ailleurs, je reviens sur une émission que j’avais vue concernant la formation « des petits moines bouddhistes » car ce qui m’avait frappé à l’époque, c’est justement que leur formation impliquait : la faculté de mener des débats philosophiques. C’est en quoi le bouddhisme est plus « philosophique » que le christianisme bien que nous ayons aussi « des philosophes ». Mais si l’on en juge à un Nietzsche philosophe : il a du pour vraiment  « philosopher » sortir du cadre étroit du christianisme pour revenir notamment au Mazdéisme de Zoroastre  et nous dire : « Ainsi parlait Zarathoustra... ». Il était conscient d’ailleurs de ne pouvoir être vraiment « compris » que dans le futur. Et certes, ce qui fait la richesse de notre temps, c’est bien d’avoir accès à : l’ensemble des traditions qui devrait nous permettre d’élargir nos concepts et notre vision de la vie.

Cela, du moins, pour ceux qui pratiquent encore "l'exercice de la pensée" car définitivement à mes yeux, le monde se sépare entre "ceux qui pensent" et "ceux qui dépensent"...  (Et je ne parle même pas de ceux qui "décompensent" comme dit la psy 😜😜😜)...

Je n’ai pour ma part jamais versé dans l’hindouisme, ni même dans le bouddhisme. Je suis toujours restée ancrée dans nos racines occidentales et donc : grecques. Pourquoi aller chercher ailleurs ce que nous avons chez « nos anciens » ? Si l’on remonte aux présocratiques, on comprend que ce que notre époque appelle « philosophes grecques » étaient en réalité bien plus proche du chamanisme que nos actuels universitaires ! 

Idem, si j’évoque le niveau de conscience des nazis à ras les pâquettes, c’est bien parce que je me souviens comme un Pythagore avait eu maille à partir avec « une brute » en son temps qui voulaient entrer dans son école. Pythagore avec son « on ne fait pas feu de tout bois », lui en avait refusé l’accès. Et cette brute, alors vexée, n’avait rien trouvé de mieux que de brûler son école pour se venger. Voilà ce que je veux dire quand j’évoque « la Mnémosyné » car oui, m’en souvenant, c’est comme si j’étais encore à la place d’un Pythaghore agressé par des consciences immatures ! Ce que sont à mes yeux « les nazis » que j’ai dans d’autres articles qualifiés de « sous acariens » pour m’opposer à leur idée de « sur-homme » dont ils étaient tout à fait éloignés en vérité !

Et disant cela, étant « femme de connaissance », je ne vous dis même pas comme je me souviens du triste sort réservé à la pauvre Hypathie dont le père avait eu la mauvaise idée de rendre « savante » dans un monde tout à fait misogyne… Je vous laisse aller vous informer par vous-même sur ce personnage illustre des temps anciens pour comprendre… Je souligne toutefois que c’est bien pour savoir ces choses du passé que l’on peut mieux juger du présent. 

 

Bref, tout ceci pour dire en conclusion, que voilà ce qui permet de mettre en perspective ce qui distinguait les érudits et esprits universels du passé, des esprits formatés et cloisonnés des temps présent… 

Et je rappelle le propos de Pierre Riffard, si juste, dans l'introduction de son "dictionnaire de l'ésotérisme"... Selon lui, l'ésotériste est celui, qui, poursuivant sa réflexion rationnelle, en vient, ce faisant à : retourner ses postulat pour mieux comprendre. Je ne cite pas ici de mémoire la phrase telle qu'elle, mais bien "l'idée" qu'il voulait en communiquer.

 

 

 




samedi 10 avril 2021

LES VRAIES ORIGINES DU CONSPIRATIONNISME

 

Je publie ici une vidéo du Père Regimbald, un des premiers à alerter les chrétiens sur ce qui se préfigurait dès 1983. Il y a des erreurs que je vais commenter dans ses propos, mais pas sur le plan de la réalité de l'organisation mondialiste se servant tout à la fois du Groupe Bilderberg et de la Franc Maçonnerie pour étendre son emprise. On peut dire que là sont "les bras de la pieuvre"... 

Souvenons-nous en tout cas qu'ils sont nombreux "les désinformateurs" infiltrés dans le conspirationnisme qui a pourtant une vraie raison d'être. C'était déjà le cas à l'époque d'un Hitler d'ailleurs puisqu'on peut aussi dire qu'il a "récupéré" toute la propagande sur la conspiration judéo-maçonnique au profit : des mêmes !  

Cet article me parait nécessaire face au Livre Jaune qui est à mes yeux, un livre faussement conspirationniste. Il émane probablement de personnes au fait des précédents "Livre Jaune" dont vous entendrez parler sur cet article wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Livre_jaune


L'ERREUR DES CHRÉTIENS NON INSTRUIT EN HISTOIRE DES RELIGIONS
Elles sont fréquentes selon ce que j'observe sur le web.  Et surtout chez les chrétiens ! Prétendre que Mani était "un hérétique" comme le fait ce Père Régimbald est déjà, pour commencer, un anachronisme car l'idée "d'hérésie" est née avec l'église catholique ! Mani et surtout le Zoroastrisme autrement appelé Mazdéisme est bien plus vieux qu'elle ! 
C'est le premier "monothéisme" dont se sont inspirés tous les autres puisqu'il remonte à - 660 ! (https://www.herodote.net/Zoroastre_et_le_mazdeisme_premiere_religion_des_Perses-synthese-248.php) Mani était de fait "dualiste" mais ce sont les perses qui enseignaient l'existence d'un dieu du bien et un dieu du mal, leur religion étant le Zoroastrisme sur lequel est revenu un Nietszche, d'ailleurs. 

Il a sans doute existé divers courants gnostiques  mais selon mes sources, c'est Yahwé que les gnostiques tenaient pour "le mauvais démiurge". Le dieu des juifs, donc.
Mani, lui, était un disciple du Christ enseignant l'existence de la dualité du bien et du mal. Le Christ nous parlant "du diable", "des démons" ne dit pas autre chose, ce qui fait qu'un vrai chrétien, s'il n'a pas perdu ces sources sait qu'il existe bel et bien "un mal" dont il convient de se libérer puisque telle est la promesse du Christ. 

En rappelant que celui qu'on appelle "Jesus" n'était pas non plus "chrétien" puisque le christianisme n'existait pas encore à son époque ! Encore moins le catholicisme, d'ailleurs. Le message de Jésus n'a par conséquent jamais été : restez fidèle à l'église du Vatican ! Cette église catholique a d'ailleurs contribué pour beaucoup à dégoûter certains du christianisme, quand elle n'a pas tout bonnement fait naître le satanisme par rébellion envers ses abus ! Je suis désolée pour les catholiques sincères, mais je les invite à faire preuve de lucidité. En rappelant que je suis baptisée catholique comme beaucoup de français de ma génération. Critiquer cette église est pour moi : revenir à un authentique christianisme, plus fidèle à la parole du Christ. Mes motivations sont "spirituelles" et non pas politique comme peut l'être le FN dont le "fond de commerce" se recrute parmi les catholiques.

Mani n'est en tout cas pas "un hérétique", notion relativement récente et propre au catholicisme romain, d'ailleurs. Nous avons à présent wikipédia pour corriger ces erreurs, car au moins dans ces domaines, leurs sources sont fiables. Un vrai chrétien, dans l'idéal, doit faire preuve d'honnêteté intellectuelle pour ne pas jeter d'aveugles anathèmes sur ce qui ne le mérite pas.

De plus, dans le christianisme, Lucifer n'a jamais été un dieu mais un ange déchu pour n'avoir pas obéi à Dieu demandant aux anges de protéger les humains. Il se considérait supérieur aux humains et cette demande de Dieu lui a paru injuste et humiliante. Un ange n'est pas un dieu ! En revanche, il est relativement proche d'un "Prométhée donnant le feu aux hommes" car c'est bien en leur apportant des connaissances scientifiques qu'il tente de les séduire en prétendant ainsi : les libérer.
 
Il est intéressant toutefois de constater qu'en faisant une recherche Google, vous tombez maintenant directement sur la promotion de la série Netflix visant à rendre le personnage sympathique. Ce n'est pas innocent, il faut aller en bas de page pour trouver le lien wikipédia, le voici pour vous instruire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lucifer

Il faut se souvenir que tant le XIXème que le XXème siècle, nous étions dans le siècle post encyclopédie des lumières et surtout : de la libération du joug de l'église catholique. Ce qui veut dire que les esprits curieux d'alors, étaient tout au bonheur d'acquérir de nouvelles connaissances sans avoir à craindre (en apparence) d'être voué aux gémonies par l'église. Ceci explique certains excès de l'époque, comme la séduction d'un Lucifer puisque la priorité d'alors était de devenir : "scientifique". Même un spiritualiste comme Steiner se voulait "scientifique". Ce qu'on leur avait plus ou moins interdit d'être jusqu'alors ! Ou du moins, on ne pouvait l'être que sous le contrôle sévère de l'église toute puissante. Sinon, on avait plus de chance de finir brûlé comme un Giordano Bruno que de recevoir un prix nobel ! On conçoit que les intelligences d'alors, comme des enfants longtemps privés de dessert, se soient jetés sur toute forme de connaissance et d'expérimentation ! Ca a d'ailleurs été, de fait, le siècle de grandes découvertes en science.

SATAN ET LUCIFER
Mais ce qui est vraiment "satanique" c'est lorsque la science devient matérialiste, niant tout invisible d'ordre occulte et transcendant comme l'enseignaient les religions. Elle devient encore plus perverse et satanique lorsque, comme à notre époque actuelle : elle est entièrement soumise aux puissances de l'argent et de la finance sans aucun véritable soucis de "la vérité scientifique" puisqu'on observe des scientifiques voulant donner leur point de vue qui se voient tout aussi censurés que le conspirationniste le plus "bas de gamme" !

Prométhée, Lucifer, sont-ils "mauvais" en voulant donner la science aux hommes ? Non, c'est quand la science est entre des mains sataniques qu'elle perd de vue son objectif réel : améliorer la vie des hommes et leurs connaissances des mystères de la vie comme de la mort.

C'est toujours la cupidité et le goût de garder le pouvoir qui est condamnable, outre des expérimentations "folles" comme celles d'un Bill Gates prétendant s'attaquer aux rayons du soleil. Et qui s'est déjà fait connaître par ses "savants fous" ? Les nazis !
 
On ne s'étonne pas dès lors que cela fasse plus de 20 ans que je répète et serine en boucle la phrase de Rabelais (médecin, écrivain et astrologue) : "Science sans conscience n'est que ruine de l'âme".


EGLISE OU SECTE ?
L'église du Vatican est historiquement connue pour sa persécution des scientifiques menacés par son inquisition si leurs thèses étaient trop audacieuses et contraires au dogme catholique. Cela, tout le monde le sait. Ce n'est pas la calomnier que de le dire. Aussi, qui ne reconnaîtrait pas une même "main" sur la pandémie actuelle où la censure fait loi ? C'est ici que nous retrouvons, si l'on est instruit de l'histoire : les Jésuites-Illuminati ! Certains disent que l'église catholique est simplement "une secte qui a réussi". Je précise cela car je vois fréquemment des chrétiens faire de grossières erreurs concernant l'histoire des religions. Ils voudraient croire que l'église est née "d'une révélation directe" qui n'a en réalité jamais eu lieu.

En effet, grâce à Oleg, nous apprenons que la plupart des "conversions" au christianisme ont été faites : par la force ! De la même façon qu'en Islam, d'ailleurs. Ceci pour rappeler aux catholiques, comme je l'ai souvent fait : qu'ils sont fort mal placés pour reprocher la violence des musulmans dont les catholiques ont de la même façon fait preuve.

Concernant l'histoire des religions, ce Père Regimbald fait donc de nombreuses erreurs, notamment sur Mani disciple du Christ. Idem pour ce qui est des "gnostiques" dont les courants étaient sans doute aussi divers et variés qu'il a existé d'école philosophique dans le monde Grec. Le mot "gnostique" vient de "gnose" qui signifie : connaissance. Bien sûr, il s'agissait ici de connaissance "spirituelle" avec les mêmes divergences d'opinion que celles qui ont animés les débats théologiques de l'église chrétienne ! Et de la chrétienté en générale, puisqu'on sait que c'est depuis le concile de Nicée que l'on a effacé la réincarnation dans le christianisme. Ce qui veut dire qu'il a existé un christianisme antérieur y adhérant et le professant puisque beaucoup de ces premiers chrétiens ont été notamment influencés par Platon qui l'enseignait.
On se souviendra donc que c'est par pure "autorité arbitraire" que la hiérarchie écclésiastique a décidé de son effacement. L'explication qu'ils donnent est que leurs ouailles remettaient bien trop souvent à une vie ultérieure le fait de rester dans "le bien" que l'église prônait.

Evidemment, de ce point de vue, la menace de l'enfer dès la mort est bien plus efficace !


KENNEDY 33ÈME DEGRÉ DE LA FM ?
C'est possible. Mais, encore une fois, il faut laisser aux individus le droit à l'erreur et à une bonne foi trompée. C'est ce qui explique que certains Franc Maçons veulent revenir à l'église, mais la FM agissant comme une véritable "secte" : ils en sont souvent punis. On ne les laisse pas partir comme ça : représailles, sanctions, et autres attaques occultes sont le prix à payer pour retrouver sa liberté. Quand ce n'est la mort puisque c'est dit dès le serment fait à cet "antre du diable". Si l'on trahit "le secret" de cette organisation on est menacé d'avoir la tête tranchée. Idem pour le serment des Jésuites d'ailleurs ! Leur fidélité à l'ordre doit être "à la mort" et même au delà sans doute...

Ainsi peut-on comprendre le meurtre de Kennedy qui, prenant conscience de la nuisance pour son pays, a pu changer son fusil d'épaule et vouloir sortir de cette "logique" destructrice liée à son appartenance franc maçonne son discours était : de s'opposer aux sociétés secrètes. Peut-on croire que c'était une fausse promesse tandis qu'il a été réellement tué ? Et cela : aux yeux de tous et notamment de sa femme ? Faut-il qu'un Trump meurt aussi pour être assuré qu'il tienne promesse ? Mais, dès lors, il ne le pourrait plus. Soyons patients et fions nous : aux faits. Non pas "aux promesses" car on sait ce que valent des promesses politiciennes, n'est-ce pas ?

Le discernement en matière spirituelle n'est pas aisé, surtout lorsqu'on a affaire à des menteurs-manipulateurs mettant en avant des idées "lumineuses" pour mieux tromper leurs ouailles. C'est bien ce qui a lieu dans ces domaines d'ailleurs. Je me souviens d'un Asselineau soulignant qu'un Victor Hugo était pro Europe en son temps. Peut-on lui en faire reproche tandis qu'à son époque, en finir avec les guerres européennes qui n'ont jamais cessé, apparaissait comme "une idée lumineuse", un idéal à atteindre ? Il faut toujours remettre les personnages historiques dans leur contexte pour mieux comprendre leur point de vue.

Idéalement, moi-même, je serai pour "la mondialisation" à condition qu'elle respecte la particularité et l'identité des nations. Et surtout, qu'elle ne soit pas entre des mains criminelles dont le pouvoir s'avère anti-humanité et en ce sens : réellement sataniste. Car être chrétien c'est savoir que Jesus est venu sauver les hommes d'un Satan les haïssant et voulant les détruire ! On est pas un vrai chrétien sans savoir cela et s'en souvenir. En revanche, étant chrétien : on peut se faire victime "du malin" et se tromper d'ennemi en "diabolisant" celui qui n'a pas lieu de l'être. D'où la phrase du Christ enjoignant à "regarder d'abord la poutre dans son oeil, avant que de voir la paille qui est dans celui d'autrui". Et aussi : "de juger un arbre à ses fruits". Ce sont quand même, vu de notre époque, et à mon avis, de simples conseils de bon sens.

Ici, comme déjà dit : il nous enseignait en réalité le phénomène de "projection" mis à jour par la psychologie. Ceci nous permet de comprendre comment nous pouvons projeter nos propres défauts ou manquements sur autrui. Lorsqu'on est sataniste, étant donné que notre ego est le seul point de référence, c'est même un mode de comportement habituel qui conduit, comme déjà dit, à : pratiquer l'inversion accusatoire. Le sataniste ignorant tout sentiment de culpabilité, le mal est forcément dans son ennemi ! Quand bien même il est innocent, dit juste et vrai. Le "menteur" ne s'encombre pas de scrupule et la simplicité de sa démarche démoniaque lui recommande une telle façon d'être. Il ne cherche pas à se justifier, non, il vous accuse de faire ce qu'il a fait (en rappelant que Satan est parfois appelé "l'accusateur").

Beaucoup plus simple, n'est-ce pas ? D'autant que son opposé "chrétien", lui, fait preuve de scrupule et sera piégé par la culpabilité en cherchant à se disculper de telles accusations iniques. Y a-t'il meilleure défense lorsqu'on est de mauvaise foi ? Non, et c'est pourquoi l'homme de bonne foi doit être averti de cette "stratégie" pour ne pas tomber dans ce piège.
 
En tout cas, une Martine Wionner que je viens d'écouter est un bon exemple d'un "changement de fusil d'épaule" puisque tout d'abord député LREM, elle s'est opposée au gouvernement lorsqu'elle a compris "l'arnaque". Et on la comprend de ne vouloir, pour rien au monde, être associée à un gouvernement menteur et criminel qu'elle dénonce publiquement à présent. D'autant qu'étant de ma génération : elle a fait le serment d'Hippocrate puisqu'il parait qu'on ne demande plus aux médecins de le faire, ce qui en dit long.
 

LES MENSONGES SUR "LE MYSTÈRE DES TEMPLIERS"
En réalité, ce sont bel et bien : les mensonges historiques de l'église catholique qui conduisent à une interprétation fausse et biaisée des choses. On le comprend mieux si on se souvient que les Illuminati sont une émanation des Jesuistes. "l'Armée du Christ" visant à défendre le pouvoir du Vatican et du pape. Visant donc à défendre : ce pouvoir temporel politique. Sinon, le Christ promettant de nous envoyer l'Esprit Saint, il n'a pas besoin de ce dit "pouvoir" pour inspirer "son église" au sens mystique du terme. Ici, le mot "église" peut s'apparenter à "l'Israël" spirituelle vue comme le lieu de réunion "des croyants" à "la fin des temps". Ce n'est donc pas un lieu physique, mais une "utopie" selon le sens étymologique du mot qui veut dire : "qui n'a pas de lieu". Et voilà bien pourquoi je tiens pour "chrétien" tout défenseur de la vérité, même s'il ne se revendique pas tel. Car une théosophe comme Héléna Blavatsky à qui l'on a pas pardonné sa position anti-catholique le disait aussi : "il n'y a qu'une seule religion, la vérité !".

LE "BIAIS COGNITIF" INDUIT PAR L'IGNORANCE
Je reviens sur les extraterrestres car certains se fondent sur des recherches archéologiques pour expliquer leur présence et le fait que l'on retrouve de mêmes symboles d'un continent à l'autre. Plusieurs explications à cela : la première est celle d'un inconscient collectif qui est "inspiré" par de mêmes idées ou archétypes, indépendamment de sa culture et du lieu où il vit.

La deuxième, celle d'Oleg de Normandie, nous enseignant une histoire plus vraie que celle qui nous a été contée concernant l'origine des cathédrales dans la vidéo que j'ai publiée dans un précédent article. Les "coïncidences symboliques" ici ont une raison tout à fait matérielle et historique liée à des explorations antérieures du continent américain. Avouons que d'un point de vue "réaliste" ceci est plus crédible et explique clairement la mystérieuse richesse des Templiers. Et la convoitise : du roi et du pape ! Cette thèse est donc tout à fait crédible. 
 
Ceci nous explique aussi comment une Guadeloupéenne ayant subi un AVC retrouve spontanément une langue gaëllique car il faut se souvenir que ces peuples étaient voyageurs et navigateurs. De nombreux celtes persécutés par les catholiques y ont probablement migré de longue date pour échapper à leurs oppresseurs ! Et ainsi : ne pas être réduits à l'esclavage.

Ainsi bien des "supposés mystères" ne sont en réalité mystérieux qu'en raison des mensonges qui nous ont été enseignés. Rien d'autre ! Il en va de même selon moi de la thèse extraterrestre qui ne devient logique que :

1/ lorsqu'on croit la science actuelle qui vous parle d'un univers infini (ce que certains démentent)

2/ lorsqu'on a pas été voir la chaîne de Roch Sauquëre qui n'a pas 100% raison, mais nous permet de comprendre comment historiquement, fabriquer "des faux" a été toute une industrie. Les "faussaires" ne se vantent bien sûr pas de l'être, mais c'est une activité très lucrative et qui existe de longue date.

3/ Ignorer les nouvelles possibilités concernant l'image de synthèse et les divers "trucages" comme maintenant la possibilité de reproduire entièrement la voix et le physique d'un individu pour l'animer et lui faire dire ce que l'on veut.

4/ Lorsqu'on a reçu aucun enseignement "religieux" comme c'est souvent le cas des jeunes générations. Il n'ont pas reçu cet enseignement et ignorent donc que la religion a toujours parlé de l'existence des démons et de l'enfer. Et donc : d'un autre monde invisible à nos yeux. Ce que la mentalité actuelle appelle "autre dimension".

Je publie donc ici cette vidéo ci-dessous qui est à mes yeux typiquement "luciférienne" dans ce sens que tout s'y prétend "scientifique". Lorsque j'entends énumérer le nombre de supposées "races" d'alien, je ne peux d'empêcher de penser à l'ancienne connaissance appelée "démonologie" qui visait aussi à nommer ces entités et définir à quoi elles servaient !

Par conséquent, là encore, la pensée moderne ne fait que "renommer" autrement ce monde démoniaque. Ce que certaines nomment "des extraterrestres". Lorsqu'avec l'argument scientifique on dément cette possibilité de voyage spatial, alors on les entend nous parler d'univers parallèle et d'entités. Sans savoir néanmoins que ces connaissances occultes étaient l'apanage des magiciens d'antan ! Les "magiciens noirs" invoquant les démons justement pour obtenir des connaissances ! Ici, c'est donc "faute de culture ésotérique" que la confusion peut s'imposer dans les esprits. Je le souligne.

ERE DU VERSEAU DÉMONIAQUE ?
Bien sûr que non ! Mais beaucoup de catholiques s'étant laissés convaincre que "l'astrologie est la science du démon" ne connaissent pas l'origine de cette idée "d'Ere" que l'on doit à Paul Lecour et qui se fonde sur une étude historique des civilisations mis en parallèle avec les connaissances astrologiques.
C'est sans doute vrai, et je suis bien la première à m'en être rendu compte, qu'il y a des astrologues versés dans l'occultisme noir. Un John Dee qui aurait aidé à la Reine d'Angletterre à bâtir son empire en plaçant "des démons" à la tête de chacune des nations. Mais il travaillait aussi avec les anges et était sans doute de bonne volonté, mais "expérimentateur" ne sachant au fond pas la conséquence de ses actes. On peut logiquement le supposer car encore une fois : il faut laisser le droit à l'erreur à tout homme audacieux. 

C'est d'ailleurs le sens même du karma et de la réincarnation : on revient POUR PRENDRE CONSCIENCE de ses erreurs et les corriger. Et je n'ai cessé de dire que "l'on peut se tromper sincèrement", c'est d'ailleurs le cas de la plupart des "lucifériens" qui s'ignorent car ne remettant pas en question l'endoctrinement "scientiste" de notre époque. Ils prennent donc tout ce qui vient à l'actualité pour "un progrès" sans s'interroger davantage car la culture leur manque pour l'inscrire dans les temps et l'histoire. A défaut du culture, il existe néanmoins "la mémoire de l'âme" qui permet de se ressouvenir de façon intuitive... Ce qui me semble préférable à l'hypnose sujette à caution dans la mesure où cette technique permet d'induire de faux souvenirs.

Au sein de mon école, je parle pour ma part de "Mnemosyné" concept grec, évoquant une faculté spirituelle à se souvenir : du passé, du présent et du futur.


UN VRAI CHRÉTIEN, C'EST UN AMICH ?
Pour autant, pour être un vrai chrétien, faut-il être un Amich refusant tout le progrès moderne ? En voyant l'évolution du monde actuel, on serait tenté de le penser. Leur refus relève d'un christianisme radical mais au moins : ils assument la conséquence de leur choix.

A celui qui veut rester chrétien tout en s'adaptant au monde moderne, ça devient plus compliqué !

Un Steiner, allemand, après avoir été théosophe et intéressé par la mystique orientale comme tout théosophe, est revenu à un point de vue chrétien. Comme un C.G. Jung, d'ailleurs. Car c'est un fait : une pensée évolue. On reproche à Blavatsky ou à Steiner des thèses "racistes" mais là encore, ils évoluaient avec leur temps et puisaient dans le discours de l'anthropologie naissante. On verra que certains nazis ont fréquenté la théosophie, mais c'est bien ce que j'avais déploré dans un ancien article : enseigner des idées "spirituelles" à ceux qui n'ont pas la faculté de les comprendre conduit, en soi, à des "déviations".
Et les nazis ont été champions du monde de "la récupération" notamment d'un Nietzsche dont les soeurs ont réécrit des passages de son livre pour valoriser "l'über mensch", le "sur-homme" dont on reconnait la version tout à fait "décadente" dans l'homme augmenté du transhumanisme, là pour le coup : tout à fait matérialiste. Ce que n'était pas un Steiner vrai "spiritualiste" et surtout : philosophe.

Si l'on est vraiment chrétien, on évite donc les préjugés et jugements hâtifs en se rappelant de son conseil disant : "on reconnait un arbre à ses fruits" car oui, tout le monde est capable de beaux discours, mais d'actes constructifs et lumineux : beaucoup moins ! On apprend sur la fiche wikipédia qu'un film a été réalisé en 2019 sur Steiner, probablement parce que la chaîne Youtube de Janrock, anti-vaccin, l'a remis à l'actualité, et cela : bien avant la pandémie. Il s'agissait donc de "casser" ce discours alternatif sur la médecine pour le discréditer. On peut le comprendre rétrospectivement.

C'est à ce sujet d'ailleurs que je suis d'accord avec Oleg, nous avons encore bel et bien affaire à "des inquisiteurs" nous interdisant de penser différemment de l'ordre établi, notamment celui de l'Education Nationale et de l'Université. A l'heure où cette même Education Nationale prétend -sans rire- enseigner le "transgenre" comme un progrès, on peut mieux juger du niveau de conscience de "la secte" franc maçonne qui est derrière, cela, si l'on a quelque bon sens et conservé son esprit critique.
 

ETRE ALLEMAND, C'EST ETRE NAZI ?
J'ai encore beaucoup à dire concernant mon admiration pour le peuple allemand où les idées ont foisonné et où sont les nés les meilleurs philosophes. J'apprécie la profondeur de l'esprit allemand qui n'a rien à voir avec la légèreté française des années folles de l'époque. Mais il suffit de savoir qu'un Hitler venait "s'encanailler" avec "les petites femmes de Paris" pour se rappeler que cette ville n'a jamais été un haut lieu de la pensée ! J'aurais plutôt tendance à assimiler le Paris de l'époque au "lupanar" de l'Europe quand les idées nouvelles, elles, fourmillaient en Allemagne. Alors ? Comment le nazisme a-t'il pu y naître ? Souvenons nous d'une vieille revanche à prendre pour les Rotschilds qui, avant de devenir ce qu'ils sont devenus, n'étaient que de pauvres juifs vivant dans des ghettos allemands.

De la même façon qu'ils avaient un contentieux en tant que Khazar avec la Russie, l'Allemagne a été aussi le lieu d'une vengeance. Sans compter que tant de "lumière" surgissant alors a nécessairement appelé l'ombre. Et on continuera longtemps à vous dire que l'Atlantide est une chimère car il n'est pas bon rappeler nos origines européennes nordiques et celtes. Tandis qu'à mes yeux, les thèses audacieuses défendues par Oleg de Normandie resplendissent de la lumière de la vérité même s'il y a encore peut-être quelques zones d'ombre ou imprécisions. Elles étaient déjà défendues du temps d'Hitler, mais voilà bien ce qui a contribué à les rendre sulfureuses. A défaut d'interdire : on calomnie et on salit. On détourne et on pervertit. C'est ainsi qu'ils gardent leur emprise sur les esprits : les mêmes, toujours les mêmes...
 
ECOUTONS LE PÈRE REGIMBALD DANS UNE ÉMISSION DE 1983
 
 
 

VOILÀ CE QUE J'APPELLE UN PROPOS PUREMENT LUCIFÉRIEN tel qu'il se développe chez certains jeunes avec la mode des "starseed"...

La chaîne s'appelle "Esprit libre" car oui, certains sont convaincus qu'avoir l'esprit libre, c'est de n'être "endoctriné" par aucune religion... Je suis là donc pour souligner, qu'on peut aussi "endoctriner" des esprits par la science et ses "nouveaux papes !". Et je me réjouis de voir des Guillemant le rappeler aussi, même s'il n'en reste pas moins, lui aussi, endoctriné à cette sauce ! C'est un début de prise de conscience, on va dire...

Ceci pour dire donc que sachant que cette science folle émane des Illuminati, elle vise bien davantage à vous "aliéner" à ce discours qu'à vous libérer. Preuve encore, qu'être vraiment libre : ça s'apprend !
 
 
Voilà un texte d'Attali qui circule actuellement sur les réseaux sociaux : à votre avis, c'est "un reptilien" ou bien "un démon" au service de Satan-Lucifer ? Personnellement, ça fait longtemps que je l'observe débiter des horreurs avec le plus parfait manque d'empathie ou de sensibilité et le qualifie de "pervers"... Alors ? Pourquoi aller chercher des extraterrestres tandis qu'on a déjà bien des monstres sur terre ?

Attali en 1981 :

"A l'avenir il s'agira de trouver un moyen de réduire la population.
Nous commencerons par les vieux, car dès qu'il dépasse 60-65 ans l'homme vit plus longtemps qu'il ne produit et il coûte cher à la société.
Ensuite les faibles puis les inutiles qui n'apportent rien à la société car il y en aura de plus en plus, et surtout enfin les plus stupides.
Une euthanasie ciblant ces groupes ; l'euthanasie devra être un instrument essentiel de nos sociétés futures, dans tous les cas de figure.
On ne pourra bien sûr par exécuter les gens ou faire des camps. Nous nous en débarrasserons en leur faisant croire que c'est pour leur bien.
La population trop nombreuse, et pour la plupart inutile, c'est quelque chose d'économiquement trop coûteux.
Sociétalement, il est également bien préférable que la machine humaine s'arrête brutalement plutôt qu'elle ne se détériore progressivement.
On ne pourra pas non plus faire passer des tests d'intelligence à des millions et des millions de gens, vous pensez bien !
Nous trouverons quelque chose ou le provoquerons, une pandémie qui cible certaines personnes, une crise économique réelle ou pas, un virus qui touchera les vieux ou les gros, peu importe, les faibles y succomberont, les peureux et les stupides y croiront et demanderont à être traités.
Nous aurons pris soin d'avoir prévu le traitement, un traitement qui sera la solution.
La sélection des idiots se fera ainsi toute seule : ils iront d'eux-mêmes à l'abattoir."

[ L'avenir de la vie - Jacques Attali, 1981 ]
Entretiens avec Michel Salomon, collection Les Visages de l'avenir, éditions Seghers.
 
Je vous ai recommandé d'être "d'ange heureux", mais avant de parler aux anges, n'oubliez pas de leur demander s'ils sont rebelles à Dieu !
 
 
 JE TROUVE CETTE VIDÉO CRITIQUANT "LA SCIENCE DE LA TERRE" ET LÀ, NOUS SOMMES D'ACCORD. Mais encore une fois : avez-vous besoin des extraterrestres pour émettre un tel point de vue critique sur nos sciences ? Je le fais pour ma part dans mon ouvrage "le Zodiaque Réfléchi" après avoir lu de nombreux livres traitant de science et en avoir constaté : les failles. Ce livre date de 1998 et sera probablement édité car ce qui est cocasse, c'est que ces mêmes critiques émanent de ceux qui, de mon point de vue, adhèrent à une propagande de la matrice justement ! Celle des extraterrestres... Ce qui de mon point de vue d'astrologue est "une perversion" d'une réelle Ere du Verseau qui est symbole de liberté. Oui, mais remontant aux origines du problème, on se rend compte que tant qu'il y aura des rituels sataniques "archaïques" car ne datant pas d'hier, peu probable que cette ère advienne puisque cette fausse science conduit l'humanité tout droit à la destruction...

 

Je conçois tout à fait que l'on impute cette malveillance à une invasion extraterrestre qui menacerait l'humanité. Mais là est bien le piège de ceux qui abandonnent le christianisme et par conséquent nient ou bien ignorent que tout ceci est dit à son origine, à savoir : l'existence de Satan et de ses légions démoniaques qui veulent détruire les hommes ! 

vendredi 9 avril 2021

ENSEIGNEMENT SPIRITUEL : UNE CLÉ À COMPRENDRE

 ENSEIGNEMENT SPIRITUEL : UNE CLÉ À COMPRENDRE

 

J'ai déjà dit ce que ce jeune homme dit dans cette vidéo, dans l'"ABC de l'Astrologie Karmique", à propos de Mars en position de "défi karmique"... Cela, parce que Mars concerne  notre combativité et notre autonomie. Or, on ne peut prétendre maîtriser cette énergie sans réelle autonomie. Tant que l'on lutte CONTRE quelque chose : on en reste dépendant et ceci nous aliène... C'est ce que veut dire le Christ lorsqu'il parle de "tendre la joue gauche" : ne pas céder aux provocations de "l'ennemi" car y céder, c'est le laisser gagner, sa provocation visant à nous détourner du chemin de la lumière qui en fait justement : notre ennemi.

Cette clé là va bien entendu plus loin encore et je publie cette vidéo car elle dit juste à propos d'un jeu inconscient. La "peur" est de l'ordre tout à la fois du subconscient et de l'instinct. En astrologie, c'est Pluton qui la symbolise. La détourner vers un objet précis plutôt que de permettre de voir clairement de quoi il convient réellement d'avoir peur (voilà pourquoi je parle de la bonne ou de la mauvaise peur) est une façon d'utiliser cette puissance au profit des manipulateurs.

La peur n'a pas pour fin d'être maîtrisée car elle est un outil qui fait partie de notre capital génétique animal visant à nous prévenir des dangers. Ce n'est donc pas une bonne idée de chercher à la faire taire, il faut au contraire renouer avec notre instinct de survie pour ne pas laisser cette puissance être manipulée à d'autres fins que notre survie.

Voilà pourquoi, peut être, je reviens sur "la peur de l'enfer" et je rappelle que certains le vivent déjà sur terre car d'un point de vue spirituel, alors qu'on vous fait prendre des vessies pour des lanternes, cette "peur archaïque" est le bon moteur auquel puiser son énergie spirituelle.

J'avais déjà souligné lors du tsunami de 2004, que tous les instruments de nos technologies actuelles avaient été inutiles pour éviter ce danger, tandis que des peuplades sauvages ou des animaux, eux, avaient su sentir le danger venir. Et ce sont bien nos technologies actuelles qui éloignent les hommes de ces facultés primitives qui avaient permis la survie de l'espèce. C'est cela notamment l'oeuvre des lucifériens, vous créer des peurs artificielles vous rendant inconscients des dangers réels.

On comprend donc pourquoi il convient d'éteindre la télévision pour s'affranchir de leur discours. Et agir selon "NOTRE PROJET", comme il dit le démon...  C'est à dire : le projet de ceux qui visent un monde meilleur sans se préoccuper de ces âmes perdues qui ne cherchent qu'à enrôler les bonnes volonté à LEUR fin. 

Ils sont, d'un point de vue spirituel, tout simplement : nuls et non avenus.

Regardez l'image utilisée car, là encore : ce sont les dessous du Nuremberg/Iceberg... N'ayez pas peur, soyez : d'anges heureux !

Et aussi, bien sûr : prenez de la hauteur... Si tout est vibration, alors la vibration de l'âme celtes doit être votre refuge pour vous élever au delà de "ça"... 



Car "perdre son latin" au fond peut être une bonne chose, si c'est pour revenir à nos racines celtes... En vous souvenant, comme nous le rappelle Oleg de Normandie sur sa chaîne Pagan TV, que : nous avons été les premiers à être réduits à l'esclavage, bien avant les indiens d'Amérique. 

Ce qui conduit encore certains, au fond, à : être fiers de leur esclavage, rangé à l'avis de leur maître... 

L'homme libre, lui, connaît encore les clés de la liberté dont une grande part réside dans la parole du Christ (à ne pas confondre avec celle de Lucifer prétendant "vous libérer" par la science qui s'appelle en réalité : scientisme et n'en est qu'une caricature). 

Peut être n'êtes vous plus vraiment "autonome" au plan matériel et physique, mais commencez à libérer "la tête" qui commande le reste... Sinon... Dois-je rappeler qu'au plan symbolique, justement, la tête : c'est mars ? Le "chef" qui selon l'étymologie latine dit la même chose ? Mettez un "couvre-chef" face à cette avalanche d'inepties des faux chefs ! 

Désolée d'en venir au "délit de sale gueule" mais croyez vous qu'un Klaus Schwab avec sa bouche en cul de poule et ses yeux de chien battu peut vous en apprendre sur "la bonne génétique" d'une "race supérieure" ???? Non, même là un Hitler était un peu plus crédible... Qu'il aille d'abord corriger son ADN : on en reparle !

Oui, car comme le dit à juste titre Bobola : l'esthétique est la part d'âme de l'éthique... Et je l'ai déjà dit : "le bon chemin doit unir : le bien, le beau et le vrai"... S'il n'y a que beauté sans vérité, ce n'est pas encore le bon chemin.










Et

jeudi 8 avril 2021

Selon la NASA... Mars attacks ?

 Selon la NASA... Mars attack ?

Une autre vidéo de ce nouveau "collaborateur" de la vraie vérité qui semble avoir rectifié le tir depuis qu'il a sa chaîne nous annonçant des cataclysmes apocalyptiques dûs à sa foi chrétienne... Preuve que seuls les imbéciles n'évoluent pas dans leurs vues... A priori : les informations servent à cela, réajuster notre pensée sur la base de nouvelles informations et données. Ce qui distingue l'intelligent de l'individu borné ne s'instruisant de rien qui dépasse son horizon mental. 

Oui, le véritable "progrès" est technologique et concerne : le traitement de l'image. On fait des miracles... grâce à l'image de synthèse et seulement grâce à cela, mais comme l'esprit judéo-chrétien a été nourri à "la foi dans le miracle" toute science fiction est bonne à prendre pour entretenir la légende de Lucifer.


 

Il parait qu'on préparerait une guerre avec la Russie. C'est ici que me revient une réflexion de Poutine qui a contribué à ma confiance en lui, il a eu, je ne sais plus à quel sujet ce trait d'esprit : "ils peuvent pas comprendre, ce sont des américains, c'est trop subtile pour eux"... Il parlait surtout du niveau de conscience de l'Etat Profond dont un autre trait d'esprit du jour, venu d'une élève qui a dit : "Voilà qu'on apprend les dessous du Nuremberg, comme on parlerait des "dessous de l'iceberg"" (cf le Titanic)

Les grands esprits non seulement se rencontrent, mais sont bien seuls à se comprendre... Les initiés parlent aux initiés allo allo, les carottes sont cuites !

Certains vous dirons que le naufrage du Titanic est du même ordre que l'attaque du 11 septembre : il visait à éliminer les américains qui étaient d'accord pour empêcher la création de la FED. Création qui date l'emprise de la finance mondiale sur le monde... Encore un coup de l'Etat Profond, donc...


CE QUE C'EST QU'ÊTRE SUBTILE ? A CERTAINS IL FAUT REGARDER LE FILM 3 FOIS POUR LE COMPRENDRE... COMPRENDRE QUE OUI : C'EST TOTAL PUNK ! 







lundi 5 avril 2021

Philippe Guillemant permet de comprendre pourquoi un astrologue peut être plus intelligent qu'un scientifique

 Philippe Guillemant permet de comprendre pourquoi un astrologue peut être plus intelligent qu'un scientifique

Voilà un physicien qui, bien que pratiquant l'I.A., ne s'est pas mentalement laissé limité par son "formatage" scientifique.  J'ai déjà évoqué le fait que la pratique astrologique, en soi, permet d'unir cerveau gauche à cerveau droit ce qui conduit à "muscler l'intuition" pour accéder au "mental intuitif". Or, c'est la condition même d'une véritable intelligence comme le dit Philippe Guillemant dans cette vidéo. Certes, peut être que l'astrologue ne saura ni écrire des équations, ni des algoritmes, mais nous n'en avons pas besoin puisque la "déduction logique" est accélérée ce qui nous permet de nous dispenser de ce qui n'est au fond qu'un "support". Mettez de la même façon "un scientifique" devant une carte astrale : il est douteux qu'il y comprenne quoi que ce soit ! Mais comme "la société actuelle" les valorise, cela leur permet de dénigrer l'astrologie à laquelle ils ne comprennent rien pour la bonne raison qu'il y ont jamais été formés ! 

C'est pour cette raison que les pseudos débats médiatiques opposant un astrologue à un "rationaliste de service" m'ont toujours semblé aberrants dans la mesure où l'on oppose deux modes de pensée absolument incompatibles. Et le préjugé social étant en faveur du formatage scientifique, on dénigrera l'astrologue au simple fait qu'il n'est pas soumis à ce formatage ! Quel intérêt pour un astrologue sérieux de participer à un tel "show télévisuel" n'ayant à dessein que de le discréditer au profit de la science ? Je n'ai jamais vu en quoi participer à "cette farce" pouvait contribuer à la défense de l'astrologie. 

Selon "la science dure", de plus, l'intuition pure n'étant pas "reproductible" : ce n'est pas scientifique. Entendez par là : pas copiable donc pas vendable en quantité industrielle et encore moins "brèvetable". Et oui, le mental intuitif correspond à une faculté "prophétique" et on ne trouve pas ça sur le marché, c'est certain ! Même si l'on a appris que le moteur de recherche de Google cherchait à "jouer les prophètes"...

Et voilà bien ce qui distingue la science de la spiritualité qui n'a aucune visée mercantile mais vise à comprendre-maîtriser, puis... libérer.

Les affirmations de l'astrologue peuvent paraître de ce fait "gratuites" mais c'est ce qui en fait la préciosité ! C'est en raison d'une longue pratique de cette "discipline spirituelle" que ce niveau de virtuosité mentale peut être atteint, là où d'autres emprunteront un chemin plus laborieux et tortueux pour aboutir à la même conclusion, s'il n'est pas trop stupide.

Le fait de "dévaloriser" l'astrologie comme discipline plus métaphysique que physique a pour but de : discréditer la parole de l'astrologue face à celle des scientifiques "formatés". Or, Philippe Guillemant le dit : si on veut se définir comme "scientifique" à notre époque, il faut ne pas admettre l'existence de l'âme. C'est "une condition sine qua non" contribuant à développer un point de vue : matérialiste niant toute spiritualité. Là est bien sa perversion ! Comme je le rappelle, les sciences dites "ésotériques" correspondaient précisément à "la part d'âme" des sciences naturelles plus "physiques" par le passé. Un astrologue comme Kepler était tout à la fois "astronome" (part d'observation et de calcul "scientifique") et "astrologue" (part d'interprétation plus "intuitive" de l'astrologie prenant l'astre comme "symbole").

Fort heureusement, certains scientifiques ont assez d'âme et d'intelligence pour "s'échapper" de ce formatage mental bornant la compréhension des autres, de ceux qui se laissent ainsi limiter dans leurs raisonnements et donc leurs facultés mentales. Les savants d'antan étaient pourtant "des esprits universels" appliquant leur intelligence à divers champ de savoir pour y faire des liens. Tout à l'inverse, notre époque cloisonne et spécialise des esprits qui perdent toute vision globale des choses et par conséquent, toute véritable compréhension.

 

NOTRE ÉPOQUE BIZARRE SOUS L'INFLUENCE DES LUCIFÉRIENS...

On voit jusqu'aux astrologues s'intéresser davantage à ce que disent les scientifiques qu'à un auteur-astrologue alors que c'est vers un maître-astrologue pourtant qu'ils devraient se tourner pour comprendre et progresser. Ces astrologues de niveau très "amateur" n'ont pas la pleine conscience de notre discipline et se font influencer eux-mêmes (alors qu'ils devraient résister à ce discours s'ils étaient conscients et donc authentiques) par un "complexe" qui leur fait chercher ailleurs que dans la discipline astrologique : des réponses.

J'ai déjà dit que "ce complexe" est le leur, dû à leur intelligence limitée. Je n'ai pas eu pour ma part l'occasion d'avoir de tels "complexes intellectuels" puisque c'est dès l'école que j'ai été remarquée pour ma brillante intelligence. Il serait donc bon que ces astrologues amateurs ne prennent pas leur cas, pour une généralité propre à l'astrologie et son praticien. Ils ont le droit d'être médiocre, mais pas celui de croire que l'astrologie, elle, l'est. Car c'est leur médiocrité qui leur fait adhérer au préjugé qu'on veut bien leur inculquer puisque tout conspirationniste sait, qu'une des manipulations des technodictateurs consiste précisément à dénigrer et tourner en dérision ce qui est profond et sérieux. Or, l'astrologie l'est, indubitablement. C'est l'authentique philosophie.

N'est-il pas curieux en effet que certains croient bon aller écouter des Greg Baden pour se souvenir que "le coeur" est le centre de notre véritable puissance ? Ce type de scientifique n'a fait que se convertir à un enseignement dit de longue date en spiritualité. Et c'est cela qu'on vous donne en exemple tandis que de mon point de vue : "ils ne font que raccrocher les wagons" là où certains de leur confrères se "désèchent" dans une intellectualité désincarnée et donc deshumanisante. S'éloignant par là de tout ce qui fait la force de l'humanité. Les spiritualistes, eux, n'ont fait que dire aux hommes les moyens qui leur permettaient de développer cette humanité. Mais je le redis : "si on vous indique le sommet de la montagne, on ne peut pour autant la gravir à votre place !".

Par conséquent : peut-on se dire astrologue tandis qu'on est manifestement très ignorant de notre discipline ? Oui, l'astrologie aussi a été dévoyée par certains cédant aux sirènes du matérialisme. Cela, je l'avais noté très jeune. Etonnée que j'étais de découvrir un tel "complexe intellectuel" face à une science matérialiste. Ils ne font, en cela, que manifester une ignorance et une faiblesse d'esprit qui les rend victime des mots d'ordre sociaux qui les manipulent. Un Rudolf Steiner avertissant sur le projet des vaccins dès le siècle passé, un C.G. Jung transmettant discrètement un enseignement spirituel sous couvert de psychologie : voilà les esprits fins, perspicaces et conscients que peut produire la spiritualité authentique. En aucun cas de tels esprits peuvent être bernés par les mensonges de leur temps !


ASTROLOGUE OU BIEN "FASHION VICTIM" ?

Et on fait ce constat, à nouveau actuellement, via des astrologues s'alignant sur une propagande mensongère comme le quidam moyen, ce qui prouve qu'ils n'ont pas dépassé le niveau de l'homme moyen, alors que s'ils étaient correctement formés : ils voleraient un peu plus haut que ça ! 

De simples "fashion victim" en aucun cas ne peuvent se recommander d'une science uranienne telle que l'astrologie qui conduit à s'affranchir au contraire des poncifs et lieux communs de la société ! Encore une fois, en quoi de tels pseudos astrologues pourraient "guider" qui que ce soit alors qu'ils suivent les modes et propagandes plutôt que de s'instruire de façon plus approfondie de l'astrologie ?

La majorité ne se rend donc pas compte que donner davantage crédit à la science actuelle qu'à l'astrologie, revient à se soumettre à un pouvoir temporel plutôt que spirituel. De là s'engage, peu à peu un abaissement du niveau de conscience. Il est naturel à l'homme de chercher à se rassurer par "des certitudes" mais celles que vous vend cette science là sont fausses ! Voilà pourquoi régulièrement, je vous invite à vous fier davantage à vos ressentis qu'à tout discours ambiant, ou à la mode.


Synchronicité et "hasard objectif" du poète A. Breton

C'est la même idée qui est ici définie de façon plus "scientifique" par un C.G. Jung et plus "littéraire" par un André Breton. Il est heureux que la science finisse par s'intéresser à ces phénomènes dont tout le monde peut faire l'expérience, mais il était temps ! C'est ce qui rend le travail de Guillemant intéressant, d'ailleurs. Mais je le rappelle : cette "porte-là" a été ouverte par un C.G Jung (médecin psychologue-ésotériste) discutant déjà avec des physiciens lors des Rencontres d'Eranos au siècle passé. De ces échanges interdisciplinaires est née la théorie quantique. Un astrologue-psychologue, C.G Jung, a donc "ré-irrigué" la pensée scientifique de "la dimension de l'âme" niée par la science. Que ce soit André Breton ou C.G. Jung : ils étaient tout deux praticiens de l'astrologie ! C'est "le dénominateur commun" de ces deux personnalités émettant des idées reprises en science.

Que suis-je en train de vous dire ? Je vous dis clairement que C'EST L'ASTROLOGIE qui a fait évoluer le discours scientifique et non pas l'inverse ! 

Non seulement, je le dis, mais JE LE SOULIGNE EN ROUGE pour vous "guérir" d'un faux préjugé qui voudrait vous faire croire l'inverse.

En effet, je parle souvent de ces gens qui "réinventent le fil à couper le beurre" par manque de culture qui les conduit à ignorer que certaines théories ou idées ont été émises bien avant qu'elles leur soient venues à l'esprit !

SCIENCE ET DÉTERMINISME 

Pour vous rendre ce point de vue plus concret, je me souviens d'un Roger Hequet montant à Paris à la rencontre d'astrologues pour promouvoir son "astrochronobiologie". Nous nous sommes rencontrés un jour à Paris où il m'en a parlé, sur une terrasse de café du XVème arrondissement. Il était selon lui possible de donner la date, voire l'heure précise d'un événement grâce à sa technique. Je lui ai opposé le fait que j'étais Jungienne et que cette simple information me suffisait à savoir que sa théorie n'avait aucune chance d'être validée (à part des résultats acquis par synchronicité, justement, pour valider son point de vue subjectif qu'il croit "scientifique"). Mais il est surtout "supérieurement déterministe" puisque ceci suppose que notre destin serait écrit à la seconde près ! Mon "opposition" était donc d'ordre philosophique ce qu'il aurait compris s'il avait connu la pensée de Jung.

Or, en regardant de plus près, de plus, on voit qu'il prend en compte des aspects à des points fictifs sans aucunement hiérarchiser ces facteurs !). Il y a là une absence évidente de rigueur qui m'a sauté aux yeux. Mais j'ai de plus pu constater que cet homme était malhonnête cherchant à me faire croire que : "si, c'est compatible avec la pensée de C.G Jung". Sa réponse m'a surtout convaincue qu'il ignorait tout de cette pensée Jungienne. Il n'aurait pu affirmer cela, sinon. S'il l'avait connue, il n'aurait ni émis une telle théorie, ni affirmé un point de vue aussi faux. 

Etant habituée à croiser ce type d'hurluberlus dans les milieux ésotériques, je l'ai laissé à son évidente ignorance qu'il n'a pas paru vouloir combler. Seul lui importait d'imposer ses vues ignorantes. Mais c'est bien un point de vue "philosophique" que je lui ai opposé ce qu'il aurait compris s'il avait lu Jung. Il aurait vu par lui-même en quoi sa théorie n'est en rien compatible avec les vues de C.G. Jung prenant en compte l'âme justement ! Et parlant justement de "synchronicité". Il prétend avoir été compris par des scientifiques, si vous écoutez la conférence de Guillemant physicien, ça m'étonnerait...

Voilà bien typiquement pour moi un de ces individus sans culture qui croit pouvoir dire n'importe quoi à des astrologues tels que moi ! Un Gregory Hagnéré, de même, utilisait ma méthode mêlée à de l'astrochronobiologie bien que je lui ai fait savoir mon point de vue. En a-t'il tenu compte ? Non, il s'est entêté dans des démonstrations qui n'ont convaincu que lui-même, tant il s'est obsédé à mettre cette pseudo innovation en pratique. Ceci pour dire qu'on peut m'avoir lue, mais n'étant pas l'auteur, et n'ayant aucun respect pour la pensée de l'auteur que je suis, on reste parfaitement inconscient des conséquences philosophiques que doit induire cette pratique. Donc, on fait n'importe quoi. 

J'ai vu de même de pseudo élèves, après avoir reçu ma formation, mais sans profondeur, venir ajouter des astéroïdes sous l'influence d'autres auteurs et ainsi, dénaturer la rigueur de ma méthode. Faut-il leur rappeler que je connaissais les astéroïdes lors de l'écriture de mes livres mais ne les ai pas intégrés ? Pourquoi, eux qui ne sont pas créateurs de cette méthode fiable, au lieu de la perfectionner par une vraie pratique, s'empressent-t'ils de venir "dévoyer" leurs acquis ? J'avoue n'avoir aucune réponse face au constat d'une telle bêtise, à part celle "des mauvais esprits" nés de l'irrespect. Où, à la fréquentation de certains franc maçons que l'on repère avant tout par leur mauvaise foi. 

Or, une de mes grandes phrases est de rappeler tout simplement que : "la mauvaise foi est LA MAUVAISE foi". C'est là où "la foi" est mal placée et qu'au lieu de se corriger : elle se défend et s'autojustifie dans ses vues erronées. C'est donc : le contraire "d'un juste".

J'ai donc pour coutume de dire : "sans respect, on apprend rien". Surtout en astrologie, où il est courant de croiser des interprétations dont on ne comprend pas tout le sens, ni ne mesure pleinement la conséquence. Seul le respect de l'astrologie, donc, nous fera simplement "l'accepter" et remettre à plus tard notre plein entendement (au lieu de dire : "je ne comprends pas, alors c'est faux"). Cela, parce qu'une conscience, ça "s'éclaire" progressivement, à mesure que l'on chemine. Prétendre tout savoir sur tout à l'instant T, ne peut être que le fait de l'immaturité ! Car s'il est bien une chose que l'astrologie nous enseigne : c'est qu'il y a un temps pour tout. Et c'est une chose de "savoir", c'en est une toute autre de : "prendre conscience" (de ce que l'on sait). Ce sont des étapes du cheminement spirituel de l'astrologue.

Je suis lucide sur le fait que mes propos m'opposent aux lieux communs de notre époque qui veut : tout, et tout de suite !, mais on ne peut prétendre à la discipline astrologique sans s'aligner sur cet esprit plus "classique" que "moderne". Ici réside, notamment : l'approfondissement.


UN SCIENTIFIQUE NON ÉSOTÉRISTE N'EST PAS CONSCIENT D'ÊTRE LUCIFÉRIEN

En effet, je continue de d'écouter Philippe Guillemant et, bien qu'intelligent, à 1 h 35, nous retrouvons "notre luciférien" disant : "inutile d'aller chercher Dieu, nous sommes tous des Dieux".

Quand les scientifiques auront ils l'humilité d'admettre qu'on ne peut accéder au Divin tout en niant Dieu ? Car je le dis, cette pensée est luciférienne : elle veut se substituer à Dieu. C'est l'esprit de Lucifer qui domine dans cette vision de la vie. Voilà bien en quoi une ésotériste telle que moi n'est pas physicienne car je n'ai jamais cru que Dieu pouvait être ainsi "réduit" à un mental scientifique ! 

"Le Plus Grand que Soi" restera définitivement plus grand que ces petites explications qui ne sont que de petites "lumières" qu'acquière la science avec le temps.

Que la science soit capable de mesurer l'espace ou le temps ne l'autorise aucunement à réduire Dieu à ces calculs et déductions ! Les scientifiques du passé ne faisaient pas cette erreur et rendaient justement à César ce qui revenait à César et à Dieu ce qui lui appartenait. Même un Einstein se réjouissait "d'un mystère" jamais vraiment élucidé et du "sentiment mystique" qui l'animait face à ce dernier !

Pour tout vraiment comprendre, au lieu de s'en prendre à une "science déterministe" Philippe Guillemant aurait dû prendre le chemin que j'ai fait. Il aurait alors constaté que c'est l'endoctrinement judéo-catholique qui a orienté les esprits vers une vision "déterministe" des choses. Puisque cette pensée nous parle d'un destin qui serait tout tracé par Dieu et auquel les hommes devraient se résigner. Ce n'est pas spécifique à la science, c'est tout un endoctrinement historique : luciférien, mécaniste et pour finir, fondée sur une "programmation informatique" tels qu'ils voudraient nous le vendre dans un monde "transhumaniste". Encore un petit effort de réflexion M. Guillemant, et vous aurez tout compris, mais à cette fin : vous devriez étudier l'astrologie à défaut de vous faire philosophe ou psychologue. Je vous vois en réalité soumis à une même "mode du développement personnel" qui ferait l'économie du spirituel et de la foi chrétienne. Mais peut-être faudra-t'il à cette fin abandonner vos travaux sur l'I.A.   qui, que vous le vouliez ou non, font de vous un luciférien préparant l'enfer...  Car travailler à l'I.A., je suis désolée, mais c'est : contribuer à le construire. C'est mettre toute son énergie et ses capacités à fabriquer cet avenir. Vous pensez vous dédouaner en "réenchantant les esprits" en parallèle ? je crains que ce soit peine perdue si vous persistez sur cette voie, c'est l'astrologue karmique qui vous le dit : "on ne peut servir deux maîtres "! Il vous faut faire un choix. J'ajoute que : Même un Elon Musk se prononce contre elle ! La disant dangereuse.

Je vois qu'il n'aime pas voir sa pensée associée "au new age" et pourtant : il fait la même erreur qu'eux ! Prétendre expliquer tout via la science. Certes, le new age est plus ignorant qu'un physicien, mais "cette bouillie mentale" faite de confusion est luciférienne dans les deux cas ! 

 

DES ASTROLOGUES ISSUS DE LA SCIENCE

Régulièrement, il en émerge, dont Suzel Fuzeau Braesch qui n'était pas idiote, bien au contraire, mais néanmoins "déformée" par sa formation scientifique universitaire. Et on voudrait en faire "des références" de l'astrologie ? Tout en parlant de Jung, j'ai vu qu'elle n'avait pas lu sa pensée concernant "les statistiques" puisqu'elle prétendait prouver l'astrologie par ces dernières ! Là encore : ignorance. Que l'astrologie sur ordinateur l'ait convaincue parce qu'elle y a vu "une rigueur" insoupçonnée par elle, étant donné les médisances à l'encontre de l'astrologie, ne fait pas d'elle une astrologue mais plutôt "une convertie" revenant aux racines de la science.

Certes, travailler au CNRS laisse du temps pour s'adonner à d'autres hobbies et tant mieux s'il en est pour défendre l'astrologie. Mais, là encore, faute de comprendre pleinement l'histoire de notre connaissance, il ne font que rencontrer ce que les astrologues authentiques ont expérimenté de longue date : la mauvaise foi de ceux qui veulent la dénigrer car "c'est politique". Et de cela : ils ne sont pas conscients. Suzel Fuzeau Braesch en a donc, elle aussi, fait les frais en voyant son "Que Sais-je" censuré au profit d'un autre plus "rationaliste" et moins favorable à l'astrologie ! Elle ne se serait pas fatigué à l'écrire si elle avait été "avertie" comme je le suis de la peine perdue ! 

La vérité reste en effet que : "pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre" et qu'étant formaté à "mépriser les sciences mères" traitées comme "vieilles superstitions" par un supposé "esprit des lumières", ces tenants rationalistes n'ont aucune envie de se laisser convaincre qu'ils font erreur ! Alors ? Pourquoi perdre son temps à tenter de leur prouver ce qu'un peu de curiosité et d'humilité leur permettrait de savoir ? Là encore, c'est ignorer la longue histoire de notre discipline et l'histoire française tout court d'ailleurs qui fait omettre de parler de l'inquisition, et même de penser à ses nombreux méfaits.

C'est donc pour tout dire rester victime d'un "conditionnement" issu des Illuminati lucifériens dont j'ai parlé ailleurs et qui permet de comprendre "spirituellement" la différence entre la science actuelle, et celle plus authentique et spirituelle des anciens. S'affranchir de ce conditionnement c'est être uranien, avoir l'esprit vraiment LIBRE... 

C.G Jung, lui, était vraiment "scientifique" en ce qu'il était humble et rigoureux, mais il était surtout un homme de foi ayant à coeur de réintroduire du sens spirituel à ce qui en avait perdu sous le joug du matérialisme et du judéo-christianisme. Son projet était donc de mener l'homme "A la découverte de son âme" en parlant la langue de son temps... 

Ce n'est pas parce que la science "explore" des domaines dits en spiritualités que soudain elle est devenue spirituelle. Elle a simplement pu ainsi : mesurer son retard. On le sait, Satan ne crée pas, il copie et déforme... Méfiez-vous donc des "contrefaçons scientifiques" du discours spirituel. Ils n'ont ni la même fin de "salut", ni la même "hauteur"... 

Philippe Guillemant le dit : il n'est ni psychologue, ni philosophe. S'il l'était, il n'appellerait pas "conspirationnisme", le fait de revenir sur le passé pour enquêter sur "les causes" qui nous ont mené à "l'aliénation" dont il parle. Sa conférence date de 2018. J'ose espérer qu'à l'occasion de cette pandémie, il voit clairement comme il existe bel et bien des individus qui influencent notre présent pour nous mener dans la direction qu'ils veulent. Il évoque une "résistance du futur", mais ce sont plutôt des esprits archaïques qui ne veulent pas perdre le pouvoir d'infléchir notre réalité. Leur erreur est sans aucun doute de croire que leur argent et leur fortune suffit à cela. Et l'erreur de leurs victimes est de leur donner raison ! C'est à dire, de croire elles aussi que c'est de l'argent et donc du matérialisme que dépendent leur vie.

LE CHRIST ? OU LUCIFER ? UN CHOIX EST À FAIRE

Ici, seul un chrétien peut faire le pari de croire dans le Christ disant : "cherches le royaume de Dieu et le reste te sera donné par surcroît"... Sinon, de la même façon qu'un esprit basique ne comprendra pas pourquoi il recommande de "tendre la joue gauche", il ne pourra jamais expérimenter ce niveau d'expérience de la réalité qui est LE CONTRAIRE DE MATÉRIALISTE !  On ne peut nourrir une pensée luciférienne et aspirer à recevoir la récompense du Christ. Pourquoi ? Parce qu'elles sont diamétralement opposée dans leur finalité. On nous a indiqué le Christ comme "sauveur", si on croit qu'en fait c'est Lucifer qui va nous libérer, voyez-vous le problème ? C'est l'erreur de la "brebis égarée" suivant les égarements de son temps et l'influence "des faux prophètes" contre lesquels le Christ nous a prévenus...

Je trouve en effet curieux qu'il prétende que "les matérialistes ont peur du transhumanisme" alors que "ce projet" est né justement du matérialisme vers lequel s'est orientée la pensée scientifique subissant le même "terrorisme intellectuel" que par le passé inquisitorial. Quiconque apporte des idées vraiment lumineuses aux hommes en fait l'expérience... Ce qu'il rappelle pourtant d'ailleurs en disant qu'être scientifique, à notre époque, c'est : nier l'âme et l'intuition ! Les deux "mamelles" de la pensée spirituelle... On me pardonnera donc si je regarde ces discours de haut, depuis "mon soi" révélé depuis 20 ans ...

Et pourtant, Philippe Guillemant les voit bien les méfaits de cet endoctrinement scientiste avec des jeunes qui croient vraiment être nés du hasard de la rencontre d'un spermatozoïde et d'une ovule, lui même né dans un univers lui aussi issu "du hasard" heureux qui a provoqué le big bang ! Qui a dit que le mot "hasard" est le pseudonyme de Dieu ? Et dans ce cas, pourquoi ne pas recommencer à appeler un chat un chat, à savoir : le Créateur, Dieu ? Rebaptiser la réalité ne donne pouvoir que de tromper les esprits, non pas vraiment de se rendre maître de la réalité... Seul Dieu et celui qui croit en lui peut s'en rendre maître.

Oui, il est de pauvres individus ignorants leur nature réelle sous le poids du mensonge contemporain prêts à aller se faire "vacciner" ou bien se faire "augmenter" par la technoscience. Ce sont elles que j'appelle "les fashion victim"... Victime d'un endoctrinement tout à la fois mercantile et scientiste, à qui la faute ?